mercredi 26 décembre 2007

Mon make-up des fêtes

S'il y en a bien une dont j'admire à chaque fois le make-up c'est Sophie Ellis-Bextor. Sa beauté n'est pas en reste et quelque soit le maquillage ou la tenue qu'elle porte, elle est toujours très jolie, ça aide. Alors là, pour les fêtes, je me disais que je tenterais bien un maquillage à la Murder on the dance floor. Teint blafard, joues et lèvres de Blanche-Neige et des yeux bling-bling émeraude comme il faut, make-up achevé par un vernis Chanel Blue Satin n°461 (envie de changer de mon habituel rouge), ce serait parfait. Les paillettes dans les yeux, vous avez essayé? On achète ça où?

mardi 25 décembre 2007

Ma Linda de Noël

Pas de Noël pour moi sans tartans écossais. Ma déco idéale de Noël est assez tradi, rouge et vert, avec de l'écossais partout. Sur cette photo, ma Linda posait en scottish girl sous l'objectif d'Arthur Elgort, dans le Vogue US de septembre 1991. Une belle série célébrant sa toute fraîche rousseur.

Un bling noël à tous!


jeudi 20 décembre 2007

Les cadeaux de dernière minute

Tu veux quoi pour Noël? Et ton fils (il a 14 mois), il a fait sa liste au papa Noël? Heu, comment dire, j'sais pas, et vous, vous savez? Alors j'adore les idées cadeaux de dernière minute, que l'on peut voir sur les couvs des magazines de cette semaine. J'ai trouvé un petit jeu d'encastrement pour mon bout'chou qui le changera des vaches ou autre animal, sur le site Atypyk, histoire de le plonger dès son plus jeune âge dans notre belle société de consommation. Just for fun!

mardi 18 décembre 2007

Ma Linda est bling-bling!

En 1985, ma Linda aimait déjà le bling bling, lorsqu'elle portait des bijoux Van Cleef and Arpels, dans un publi-reportage pour Vogue. Et en plus, elle porte un perfecto, top tendance aujourd'hui. Ma Linda, c'est la plus forte!

lundi 17 décembre 2007

Des joyaux chez Dalloyau

Recherche de bûche de Noël oblige (pas de Noël sans bûche, dinde farcie et marrons glacés pour moi), je feuillette, par pur plaisir des yeux, l'offre spécial fêtes des traiteurs de la Madeleine. Dalloyau joue la carte bijou en offrant du bling bling à sa collection : les oeufs Trilogie à coque dorée, argentée ou cuivrée, qui font référence au thème Trilogy, cher à la Diamond Trade Company et les 3 ors de Cartier, la bûche Rivière de diamants, l'entremet chocolat La pochette du soir et l'entremet glacé Diamant de glace, composé de glace vanille, sorbet griotte, parfait duja, griottes confites, meringue Dalloyau, et pâte d’amande. J'en rêve, mais le prix fera mon choix se rabattre sur la toujours très bonne collection Picard, et probablement la bûche glacée Marron, Caramel, Gianduja, (et si je la goûtais avant Noël, juste pour être sûre qu'elle est vraiment bonne?).

samedi 15 décembre 2007

J'ai tésté Uniqlo à La Défense

Hier avait lieu l'inauguration de la première boutique du géant japonais, Uniqlo, à La Defense. Le magasin n'est pas très grand, et je le connais bien puisqu'il remplace le Disney Store, où je fus jadis Cast Member, dans mes années étudiantes. Il y avait un tel buzz autour que j'avais hâte de la découvrir. La boutique est jolie, les couleurs très attirantes, la vitrines et ses modèles portant les pulls en cachemire rafraîchissante par ses couleurs et sa douceur. D'un coté, les vêtements pour homme, pulls, jeans, et les tee-shirts en boites (mon chéri qui adore Astro, était servi, voir photo), de l'autre la femme avec la même offre, pulls en cachemire, quelques robes et accessoires, et des jeans. J'étais tout de même un peu déçue, car pas de coup de coeur possible, je reviendrais peut-être si je cherche un pull en cachemire, car les couleurs étaient très jolies. J'attends de voir si le magasin de Paris aura une offre plus intéressante.

jeudi 13 décembre 2007

Madredeus n'est plus. Vive Madredeus!

Pascal Obispo avait raison, "si j'existe, ma vie, c'est d'être fan, oui d'être fan". Nan, je ne suis pas fan d'Obispo, loin de là, hormis cette chanson qui me traine souvent dans la tête et dans laquelle je m'identifie à 100%. Je suis fan de Madredeus. Depuis 20 ans, c'est à dire 1987, date de leur premier album, Teresa Salgueiro avait à peine 17 ans et des kilos d'ados (moi 11, années bien sûr, les kilos en trop sont arrivé plus tard), mais une voix, que même Christina Aguilera n'aura jamais. Madredeus c'est 14 albums (dont Madredeus Electronico, album de remix electro remarquable, dont le remix de Telepopmusik) planants, une voix sylphide et frémissante, qui oscille entre une reine des glaces et une femme épanouie, dont les guitares, le synthé, la basse, mais aussi le violoncelle et l'accordéon (dans les 5 premiers albums) nous transportent loin, quelque part dans l'Océan. J'aime Madredeus. Parce qu'ils m'emportent. C'est ce que j'aime dans la musique, se sentir ailleurs.Depuis quelques jours, vous pouvez entendre 3 morceaux de Madredeus (Vem, de l'album O espirito da paz, 1994, mon préféré, Ainda, de l'album Ainda, Bo de Lisbon Story de Wim Wenders et A sombra, de l'album Os dias da Madredeus, 1987, premier album du groupe, enregistré dans l'église du couvent de Xabregas, à Lisbonne, d'où un son très "église" qui annonce les premices d'un talent incroyable), parce que la saudade est trop forte et le chagrin quelque peu pinçant. En effet, je lisais il y a quelques jours cette nouvelle anéantissante: Teresa Salgueiro, la voix qui a grandit au sein de Madredeus ne chantera plus avec le groupe (en année sabatique depuis plus d'un an), elle souhaite se consacrer à sa carrière solo. Quoi, Teresa, tu abandonnes celui qui t'a créée? Celui qui a fait cette voix, cette présence sur scène? Oui, tu as une véritable personnalité, c'est vrai, mais alors, et Madredeus, et ses musiques, ses textes si touchants, et mes voyages? Et mon vingtième concert de Madredeus, que je voulais fêter pour vos 20 ans? Sans Madredeus, c'est un peu de mon voyage au Portugal qui s'efface. Reste les cds, les photos, les souvenirs, et surtout la larme qui coule sur certaines chansons, ça au moins, je le garde. Ceux qui veulent des conseils en Madredeus et qui souhaitent devenir des Madredeusiens, je suis là pour vous faire partager mon amour pour ce groupe, pour cette musique, et pour cette voix. Merci Madredeus.

mardi 11 décembre 2007

Linda et moi

Linda, je l'aime depuis 1985. A l'époque, elle portait les cheveux longs et ondulés, des yeux de linx, le plus beau nez du monde. Un coup de foudre! Moi, j'avais 9 ans et je déchirais les photos de Linda dans les salles d'attentes de mon dentiste (oh combien de magazines ai-je saccagé!). Depuis, ma passion pour Linda na cessé de croître (elle a surtout vidé ma tirelire, 5 francs d'argent de poche par semaine, Vogue qui coutait déjà 40 francs à l'époque, 50 francs pour les versions étrangères, j'ai du en ranger beaucoup des caddies pour gagner 5 francs de plus par semaine), de mes années d'adolescentes où le papier peint de ma chambre disparaissait sous les pubs ou couvs des "top models " du moment, le top five, le top ten, les 50 ans du Vogue British, les années Elite Models, les ELLE spécial top model, le film Models de Peter Lindbergh (personne mieux que toi ne sait sublimer ma Linda, bon, Steven Meisel savait aussi la mettre en valeur), ... Et puis Linda est née au mois de mai, moi aussi, ses parents ont immigré, les miens aussi, elle joue de l'accordéon, moi aussi (enfin, je jouais, 10 ans d'orchestre symphonique, ça me manque parfois), et finalement, son fils Augustin est né le 11 octobre 2006, le mien trois jours plus tard. Coincidence? Pour moi c'est un signe, on trouve toujours des signes là où il n'y en a pas pour se dire que le destin est incroyable et que nous avons été choisi par lui. Un jour, Myke Tyson avait offert à Naomi Campbell (très brève liaison) un manteau de fourrure brodé de diamants dans le dos avec cette inscription , (je n'arrive pas à retrouver cette photo, que j'avais vu dans un Vogue anglais du début des années 90, si quelqu'un la trouve, je rêve de la revoir): "Naomi is like diamonds, is forever". Pour moi, c'est tout pareil: Linda is like diamonds, is forever! Voilà pourquoi j'inaugure une nouvelle catégorie: Ma Linda du Mardi. Des photos de Linda il y en a pléthore sur le net, mais je posterai içi mes images préférées, mes scans les plus précieux, comme la photo ci-dessus, tirée d'une de mes séries préférées, Linda et Karen (Mulder) en Bonnie and Clyde pour le Vogue british, dans les nineties.

lundi 10 décembre 2007

Un week-end aux Transmusicales

Ces derniers week-end ont plutôt été musicaux pour moi. Entre le concert de Zebramix, soirée boum régressive irrésistible, puis la chanteuse portugaise Dulce Pontes dont la voie unique donne des frissons et les interprétations africano-asiatiques rappellent la chanteuse de jazz Maria João (pas du tout connue en France, quel dommage, une référence en Allemagne), et finalement ce week-end, à Rennes, pour les Transmusicales, une bonne piqûre de musique electro et rock electro (peu de coup de coeur cette année, mais bien aimé les The Whip - la chanson Trash j'adore, le concert d'Etienne de Crécy - dont vous trouverez une mini-vidéo ci dessous, qui le montre dans un cube tel l'Académie des neuf, super effet en live - et de Calvin Harris), dont on ne ressort jamais sans un bon rhûme, mais avec la tête pleine de musique et une incroyable envie de dancefloor.

video

Le festival des Trans est aussi l'occasion d'une balade à Rennes, entre les crêperies typiques (La Pommeraie, 16, Rue Baudrairie, déco recup très sympa et pas cher), les musées (La criée, espace d'art contemporain, qui présentait une expo de l'artiste écossais Roderick Buchanan - vidéo et photos) et l'expo Donuts au Delkographik, studio-boutique de design graphique à l'acceuil très sympathique, qui offrait des oeuvres sur le thème du donuts, des boules à facettes donuts, un monstre-donuts, un coussin donuts et autres photos et tableaux. Bref, j'en suis sortie avec une toile Jesus love Donuts. Si vous passez par Rennes allez-y. Je me suis aussi surprise à vouloir essayer des baskets. Des baskets moi??? Je hais les baskets comme je deteste les jeans. Mais à Rennes, je suis tombée sur plusieurs boutiques de baskets très créa, très originales, dont Scott Premium (22, Rue Le Bastard), où les baskets étaient colorées, dorées, argentées, pailletés, pied-de-coquées, prince-de-gallées, étoilées, j'ai failli craquer, mais non, non, non, je n'achèterai pas de baskets (enfin, pas tout de suite). En tout cas, ça fait du bien un week-end en Bretagne, c'est vivifiant.

jeudi 6 décembre 2007

La joaillerie Louis Vuitton par Pharell Williams

Ayé, elle arrive bientôt la ligne de joaillerie "dessinée" par le rappeur Pharell Williams pour la maison Louis Vuitton (depuis le temps qu'on en parle). Du (vrai) bling bling chez Vuitton, apparemment Marc Jacobs en serait déjà addict, si l'on observe sa transformation physique et vestimentaire de ces dernières années et plus précisemment lors du dernier défilé Vuitton où il apparaissait (so Tom Ford) bijouté : bague sertie, pendentifs plaques, boucles d'oreilles diamants, comme les rappeurs et autres footballeurs. Un avant-goût de la collection by Pharell? Nan, j'attends de voir.

mercredi 5 décembre 2007

Look like

J'adore les soirées déguisées. C'est bien THE occasion pour pouvoir s'éclater avec des fringues, sans avoir peur de tomber dans le mauvais goût ou dans le too much. Récemment, je suis tombée sur un blog suédois (je vous rassure, je ne comprends pas le suédois, pas un mot, mais j'aime bien de temps en temps regarder ce blog), et sur ces magnifiques déguisements. Je pense que la photo se passe de commentaires, tout est parfait, dans les moindres détails, coiffure, lunettes, bijoux, Starbucks, moi j'adore.

mardi 4 décembre 2007

Gucci au cinéma

Ridley Scott s'apprêterait à tourner l'histoire tumultueuse de la dynastie Gucci. Après la vie de Coco, Lagerfeld confidential, maintenant la famille Gucci, qui sera la prochaine maison qui inspirera le 7ème art?

dimanche 2 décembre 2007

Anna Wintour, ennemi modeux n°1?

Dimanche dernier, la chaîne italienne Rai Tre diffusait le magazine d'investigation Report, dont le sujet portait sur le monde de la mode et plus précisément sur le Made in Italy, "Schiavi del lusso" (Esclaves du luxe). Anna Wintour (ci-dessus buste de Karen Caldicott) y apparait dans sa notoire gentillesse et simplicité. En effet, on y voit une Wintour qui exige aux créateurs italiens de réduire la Milano Fashion Week à 4 jours au lieu de 7. La Wintour s'excuse avec le dollar. Le lendemain de son départ pour la fashion week de Paris, elle a envoyé aux stylistes et créateurs italiens un lettre de remerciement pour avoir pu ecourté la fashion week milanaise : "Nous tous du Vogue US, vous sommes grès pour le calendrier de cette semaine. Nous avons pu réduire au minimum notre séjour à Milan et cela est particulièrement utile en vertu de la faiblesse du dollar par rapport à l'euro. Nous espérons que le calendrier milanais puisse rester ainsi pour le futur. Nous vous remercions. Salutations distinguées, Anna Wintour". J'ai beaucoup de mal avec cette excuse. Pour Milan, cette situation est dramatique, une fashion week réduite c'est moins de temps pour les défilés, donc pour les achats, et pour l'économie de la ville (hôtels, restaurants, ...). Milan et l'Italie auraient-ils perdu de leur faste et de leur éternel sens inné de l'élégance? Il est vrai que les jeunes qui percent aujourd'hui viennent plutôt de Londres ou Anvers, mais l'Italie reste l'autre pays de la mode, où la qualité est primordiale, le patrimoine industriel textile incroyable et l'amour des jolies choses unique.
L'emission égratigne aussi le monde de la presse et l'omni-puissance du groupe Condé Nast, je vous passe les critiques envers Franca Sozzani du Vogue Italia, les caméras cachées dans les usines toscanes qui produisent des sacs D&G, Fendi ou encore Prada, qui viennent directement de Chine, et sur lesquels il ne manque que les finitions (je parle bien évidemment des collection premiers prix en tissus, dont la collection Nylon de Prada, prix prod 28€, vérifié en boutique par la journaliste, 440€, rien d'anormal pour du nylon et du Prada). Au final, une redac chef va même jusqu'à parler de "pub occulte" (toujours en caméra cachée), et à dire "Quel journaliste de mode fait vraiment du journalisme aujourd'hui?". L'émission était vraiment très intéressante et surtout sans langue de bois. Si tout cela est un fait accompli en France, en Italie, apparrement ils ont encore du mal à accepter qu'ils ne font plus légion dans le monde de la mode et que le "made in" intéresse de moins en moins de clients. Un mal pour le Made in Italy.

vendredi 30 novembre 2007

De l'humain sur la toile

Parce que ça fait du bien de voir du "vrai" au cinéma, j'ai vu cette semaine deux films "humains". Le premier, De l'autre coté, film turco-germanique, nous emmène dans un chassé-croisé entre l'Allemagne et la Turquie, entre double-culture, misère humaine et coeur généreux, sur fond de rêve d'Union Européenne. Quelques longueurs parfois mais de très belles images et de beaux portraits humains. Nous, les vivants, du suédois Roy Andersson, une palette pastelle qui nous offre une succession de tranches de vie (rêvée parfois), dignes d'une bonne pub Stimorol ou Krisprolls, bref, on rit à chaque scène. Pour les amateurs de l'absurde.

jeudi 29 novembre 2007

crazy dandy, t'es nul!

Paris n'est pas gris. Paris est la ville des lumières. Cette lumière vient notamment des magnifiques immeubles haussmanniens, dont la pierre de taille scintille dès qu'il y a un rayon de soleil. Cette nuit, l'immeuble en face de chez moi, à peine ravalé, a été tagué par "Crazy dandy". J'aime bien l'art de rue. Les récentes attaques du collectif knitta please, dont les tricots ne dégradent en rien la ville et colorent certains mobiliers urbains, je les trouvent jolies, ou encore les mosaïques de Space invader, les boites aux lettres décorées par Monsieur A, les pochoirs de Miss Tic, et surtout Banksy (dont Angelina Jolie raffole et moi aussi, voir les photos ci-dessous), dont les oeuvres embellissent le lieu qu'elles touchent. Mais Crazy Dandy? Je ne mettrais pas le lien au site, car franchement, ce qu'ils ont fait cette nuit dans ma rue s'apparente plus à du vandalisme qu'à de l'art.

United colors of Gap

Longtemps, je n'ai pas aimé Gap. A l'époque où tout le monde portait des jeans (les boot cut, les curvy, ...) et des pantalons type dockers Gap, je refusais d'entrer dans cette enseigne, trop casual et pas assez féminine pour moi. Il aura fallu une petite crise et surtout une remise en question de la marque et de son style pour que j'applaudisse les changements opérés, plus mode, plus féminin, toujours aussi facile à porter et plus de couleurs aussi. Et puis leur com', j'adore. Simple et efficace. Pour cette Holiday 2007 season, la couleur envahit leurs rayons et leurs pubs. Avec un fond blanc, on pourrait croire (de loin) à une pub Benetton, la mixité en moins, non (una Vespa americanizzata, macché!)?

mardi 27 novembre 2007

Intimissimi à Lisbonne

J'aime beaucoup la marque de lingerie italienne Intimissimi. Malheureusement pour moi, niveau maintien, la marque n'est pas des meilleures, mais coté couleurs, modèles, confort et petits prix, elle se défend bien. Pour sa prochaine campagne de pub, fini les mannequins brésiliennes, Intimissimi a réalisé un court-métrage de 4 minutes, Heartango, avec Monica Bellucci et le mannequin et acteur de telenovelas portugais, José Fidalgo, tout cela tourné à Lisbonne. Quoi, y'a beaucoup de photos de José Fidalgo sur mon image? Ben quoi, on va pas se priver quand même.

lundi 26 novembre 2007

Les images du lundi: Vuitton, Pirelli et Pianegonda

Je parle souvent du manque d'originalité de certains produits ou de certaines collections. Mais quand on aime, on est exigeant. La semaine dernière, on pouvait lire que la maison Louis Vuitton avait gagné un procès contre Britney Spears, pour l'utilisation dans un (vieux) clip de la toile Cherry Blossom (sur le tableau de bord et les panneaux de porte d'un 4x4). Mouais, ils devraient alors faire la même chose à Missy Eliott, dont une de ses voitures tunées avec de la toile monogramée Louis Vuitton, apparaît dans la mythique émission Pimp my ride, de MTV US. Ce matin, je lisais les excuses de la dite maison et de l'artiste Vanessa Beecroft, envers l'artiste hollandais Anthon Beeke, dont l'oeuvre Naked Ladies Alphabet (1969) a été copiée par Vanessa Beecroft, dans l'expo Alphabet Concept, qui a eu lieu à l'Espace Louis Vuitton sur les Champs-Elysées, en 2006 (voir image ci-dessus). Je copie, tu copies, il copie, nous copions, vous copiez, bref, tout le monde copie.Un petit avant-goût du calendrier Pirelli 2008 (avec entre autres Agyness Deyn et Coco Rocha). J'ai hâte de le voir, car pour l'instant je suis très déçue par les calendriers 2008 (j'ai une passion pour les calendriers depuis que j'ai vécu en Italie, où chaque sortie de calendrier de starlette nue est un véritable événement, d'ailleurs je publierai mes photos préférées dans un prochain post). A quand un calendrier joaillier?
La perle est à la mode. Je n'ai jamais aimé les perles, j'ai toujours trouvé cela vieux. La maison italienne Pianegonda présente dès décembre 2007 une nouvelle collection, Life, alliant perles et argent. Connue pour son coté contemporain et très original, je suis impatiente de voir la collection, peut-être changerais-je d'avis.

vendredi 23 novembre 2007

Tom Ford, you're not my type

... tu me diras, et alors? S'il y en a vraiment un qui ne me passionne pas, c'est bien toi. Déjà, tu me dégoutais avec ta G épilation ( et je préfère Gucci by Frida que by toi), et là tu reviens avec ton nouveau parfum dans une posture bof (je vous passe les autres visuels de la publicité, très Tom&Terry, mais qui ne me plaisent pas), rien de nouveau. Et puis, je me dis que Tom Ford doit avoir la même maladie que les Olsen Sisters, ils n'ont pas de dents. Ben non, parmi les milliards de photos quotidiennes diffusées sur le net, on ne voit jamais leurs dents. Ou bien, serais-je totalement out, les dents seraient-elles ringardes? Perso, j'adore mes dents et j'adore voir les dents des autres, c'est important, ça embellit un sourire et illumine un visage (et si en plus vous brossez l'émail avec du diamant, ça brille, ça devrait être glitter tendance, nop?).Les hommes dans la pub de cette fin d'année ne sont pas très b... (ne me vient qu'un terme masculin que je n'écrirais pas, car ce n'est mon staïle de l'écrire), entre l'homme des Galeries Lafayettes, et la dernière pub institutionnelle pour les bijoux, les bijouxprécieux.com, qui cet hiver nous présente un homme dans leur visuel (super révolution), et veut faire acheter aux femmes d'horribles bijoux pour leur homme, comme ceux de la pub. Bof, 3 fois bof. Chéri, c'est toi l'plus beau (juste un truc pour vérifier si mon chéri lit mon blog, I doubt).

jeudi 22 novembre 2007

Y'a plus d'saison

Il fait très beau aujourd'hui. Ciel bleu, températures douces, partout les boutiques et les hôtels installent allègrement leurs décorations de Noël, les vitrines spécial gifts, oups, spécial Noël nous offrent leurs dernières nouveautés et nous rapprochent de la frénétique Christmas shopping list. Prada nous montre des mini-teddy-bears strassés à accrocher au sapin ou à son sac, Bulgari (voir photo) nous dessine un golden sapin de Noël comme support de ses dernières créations (nouvelle collection Elisia, toute en couleurs). Mais tandis que les collections croisière sont à peine arrivée en boutique, que les doudounes et autres vestes en cuir se pavanent encore sur les mannequins, la boutique Armani de l'avenue George V affiche sa pre-collection Printemps-Été 2008 (photo ci-dessous). Déjà, oserai-je dire? Je n'ai même pas encore porté de gros pull ou de grosse écharpe. Va comprendre. Et puis, il y a la petite gueguerre d'initiales sur sneakers. Le V pour les Rennes de Louis Vuitton et les Volley de la marque éthique Veja, on pourrait aussi citer la lettre H pour les Quick de la maison Hermès et des collections chaussures de la marque Hogan. Finalement, pas très original tout ça.

mercredi 21 novembre 2007

Des brèves mode

Nouveau partenariat pour H&M Marimekko sera à l'honneur en 2008. Après une collaboration avec Manolo Blahnik, la maison de mode et éditrice textile s'associe à H&M, pour une mini-série de 50 pièces vendue dès avril 2008. J'ai hâte de voir les imprimés de la maison finlandaise choisis par H&M.

De la fashion bouffe
Après l'huile de Monsieur Diesel (RR), Roberto Cavalli nous présente son vin, le Cavalli selection. A quand la pasta Prada?

Vive les enfants
Lacoste va éditer son fameux polo en taille 1 an (blanc, ciel, rose et marine), 38€. Mon chouchou pourra ressembler à son pôapa, la mini-moi tendance.
Cadet Rousselle, la marque enfantine des Galeries Lafayettes ouvrira le 1er décembre sa première boutique au CC Val d'Europe. J'aime bien cette marque, bon rapport qualité/prix. Gérard Darel lance une collection pour les petites filles au printemps prochain, des mini-Charlotte? Et les mini-24heures?

M6 aime la mode

M6 joue la carte mode pour ses téléfilms du mercredi soir. Non, je ne suis pas une adepte de la télé (ex-addict tout de même), et encore moins de M6 (sauf dans le periode de feu Buffy), mais je remarque que la "chaîne des jeunes" aime la mode. Mercredi dernier déjà, elle diffusait un téléfilm avec Mademoiselle Agnès et Vanessa Bruno, et ce soir un téléfilm avec Adriana Karembeu (ok, elle n'est pas top tendance) et Bernard Yerlès (j'ai un faible pour son coté gauche). Il y a aussi les émissions "Nouveau look pour une nouvelle vie", "Change de look", "Top Model", la mini-série "Gemme". Je ne cautionne pas ces émissions, mais je constate que c'est aujourd'hui la seule chaîne publique qui diffuse des émissions autour du thème de la mode. Pas si mal, car tout le monde n'a pas Paris Première.

Étoile des neiges, mon coeur amoureux

Par ces journées noires de grève, j'aimerais bien qu'il neige, juste de la vraie neige de petite fille qui aime manger la neige. La neige, c'est Noël, la neige c'est le rêve, et j'en ai marre de cette grisaille ambiante et de cette gouaille qui n'est utilisée qu'à des fins négatives. J'ai envie de positiver. D'ailleurs, je suis pour la neige de diamants. Les joailliers adorent les cristaux de neige (et moi aussi pour ceux qui connaissent le film La femme tatouée, un de mes films cultes), dont le dessin parfait et raffiné, la grande diversité et l'éclat ne peuvent qu'être sublimés par le diamant, comme ci-dessus par Harry Winston (Diamond de Neige), Chopard (Snowflake), De Beers (Radiance), Tiffany (Snowflake), Montblanc (Étoile) ou encore dans la version Étoile de ski (je vais essayer de retrouver mon flocon, mon unique médaille) de Louis Vuitton. Et vous, vous avez votre étoile?

mardi 20 novembre 2007

Prada Pop Sienna

Je reviens sur les collections SS2008. J'avais bien aimé le défilé Prada (les chaussures, les robes à carreaux), mais peut-être en avais-je fait une lecture un peu rapide. Sienna Miller (je l'aime pas, son seul talent a bien été de piquer Jude Law Bogosse à Trash Sadie Frost Mummy) porte une des tenues de ce défilé pour la couverture du magazine POP de cet hiver. Vu en détail, j'aime beaucoup l'imprimé (dessins du studio AMO - la cellule de recherche du OMA, et de 2*4), mais en total look, j'hésite.

Redécouvrir Charlot

Je ne savais pas que l'on fêtait les 30 ans de la disparition de Charlie Chaplin. Je l'ai découvert à Bologne, à l'occasion de l'exposition Chaplin e l'immagine, dans la Sala Borsa de la mairie de Bologne. Cette exposition retrace la carrière de Charlie Chaplin ainsi que le parcours du personnage Charlot, sa construction, son évolution. A travers des photos de tournages, des affiches de films, des coupures de presses, mais surtout des vidéos, dont certaines sont inédites car coupées dans les versions finales des films, on observe un chef d'oeuvre. Des chefs d'oeuvre! A chaque scène, je ne pouvais m'empêcher d'éclater de rire et j'avais la sensation de revivre des moments de mon enfance. Les films de Charlie Chaplin, j'ai l'impression de les avoir tous vus, en tout cas, ils me surprennent toujours. D'ailleurs, je ne comprends pas que l'on ne puisse pas avoir une certaine tendresse pour le personnage de Charlot. Cette exposition est aussi l'occasion de réviser un peu son histoire et sa culture G, le cinema muet, la chasse aux sorcières, l'apparition du son dans le cinema (et la résistance talentueuse de Charlie Chaplin à cette nouvelle technologie), le cubisme (à travers Fernand Léger), ... Malheureusement, cette expo est déjà passée par Paris, au Jeu de Paume, en 2005 (je ne m'en souviens pas du tout). Mais il vous reste tout de même toute une série d'événements rappelant Charlot, dont la sortie demain, dans les cinémas MK2 des films Le Cirque, Le Kid et La Ruée vers l'or. Indispensable.

lundi 19 novembre 2007

Un écrin si précieux

Rien de tel qu'un écrin pour offrir un caractère précieux à l'objet qu'il comporte. Le bijou précieux est tendance et tout son univers l'est aussi. Ainsi, la Holiday collection de Givenchy Cosmétiques nous présente une collection diamantée, avec une poudre de lumière, Prisme Solitaire, dont le packaging est tel un écrin (voir photo prise au Sephora des Champs-Elysées, pas top résolution, désolée), mais aussi le Lash sparkles, un "diadème de cils", gel transparent qui dépose une "pluie de diamants" sur les cils, rien que ça. La Holiday collection de Lancôme répond la pareille, avec comme thème Precious light, dont la collection décline un gloss sous forme de diamant, Precious carat, dont l'étui est en cristal Swarovski. Et même la Crème de la mer, dont le packaging ne respire pas le glamour a opté pour un écrin en bois pour offrir une édition limitée à 15 exemplaires de sa crème emblématique. Une petite balade chez Sephora et vous verrez du sparkling (Sparkling Clean de Estée Lauder), du precious (Givenchy et Lancôme), du diamond (Kit classic rock diamond de Bare Escentuals, Emporio Armani Diamonds, Coffret Diamonds for ever de Make Up For Ever), du glitter (Heavy Metal Glitter de Urban Decay, Glitter pencil de Nars et Kitty Glitter de Too Faced) partout. La course aux cadeaux de Noël est ouverte, pensez au dress-code de cette fin d'année, du brillant.

dimanche 18 novembre 2007

Chloé pour Chloé


Chloé Sévigny est une des ambassadrices du nouveau parfum de la maison du même nom, Chloé (parfum lancé dans les années 70, jus retravaillé pour cette nouvelle édition, qui arrive dans une période d'essor pour la marque Chloé). Le mannequin Anja Rubik, image des campagnes de la maison et Clémence Poésy (chère à Géraldine) sont les autres facettes de la campagne de lancement de ce parfum, qui arrivera en mars 2008. Vos avis? Plusieurs égéries pour un même parfum, Allure avait déjà tenté l'expérience, d'autres aussi. J'accroche moyen, même si je trouve les photos de Chloé et Clémence très belles.

vendredi 16 novembre 2007

Cosmic girl

Les super héros reviennent en force. On les voit au cinema (chéri, Dragon Ball arrive au cinema, US production), sur les blogs, en expo au Citadium (vu hier à la Wi-Filles Party, photos de Cécile Septet et oeuvres de Minakat) et bientôt mis à l'honneur dans la fashion world, par l'exposition " SuperHeroes: Fashion and Fantasy", en mai 2008 au Metropolitan Museum. Et parce que je suis une "Super Man's wife", je me devais d'affronter le bitume par jour de grève avec mes aérodynamiques Yurkievich pour France Arno (top confort, je précise), telle une Wonder Woman. Qui a pensé stroumphette?

jeudi 15 novembre 2007

Tiffany nous la joue Breakfast

Carolyn Murphy dans le rôle de Holly Golightly ou dans celui d'Audrey Hepburn? Pour lancer sa première collection de lunettes (sous licence Luxottica), Tiffany revisite le mythique Breakfast at Tiffany's à travers une de ces images les plus célèbre, où la si belle Audrey Hepburn porte des lunettes Ray Ban (sacrilège), les Wayfarer, qui connurent un succès incroyable à la suite de ce film. Du moins, serais-je la seule à voir le rapprochement entre la pub ci-dessus et l'image du film, la taille des lunettes, la robe noire, le collier et le bracelet à plusieurs rangs, la vitre de la voiture et de la vitrine, entre autres. Les lunettes de soleil, on en porte toute l'année, l'hiver, la neige, le ciel gris-blanc, que de pretextes pour se cacher sous des verres teintés entourés d'une belle monture strassée. Ces lunettes arrivent juste à temps pour la holiday gift-giving season. Mais les trouverons-nous en France? Je ne sais pas.

mercredi 14 novembre 2007

Un mariage surprise ce soir


Ce soir, M6 diffuse en prime time un téléfilm inédit, "Mariage surprise", avec Axelle Laffont et Serge Hazanavicius, mais aussi Mademoiselle Agnès et Vanessa Bruno en guest star. Un fashion téléfilm en perspective.

mardi 13 novembre 2007

Arachnophobie



Adolescente, j'avais pour loisir de passer mes mercredis après-midi au cinéma, sur les Champs-Elysées. Je m'arrangeais toujours pour voir deux films d'affilée. En 1991, j'ai ainsi vu avec mon cousin, "Le silence des agneaux", assez cinglant il faut dire, puis, 10 minutes plus tard, le navet "Arachnophobie". Quelle franche rigolade! Les araignées après un effrayant Hannibal Lecter, ce n'est rien. Depuis, les araignées, je les supporte, enfin, si elles avancent vers moi, j'appelle au secours quand même. Et vous, êtes-vous arachnophobe?

En ce qui concerne la mode et plus précicément les bijoux, ces petites bêtes sont tendances. Le joaillier Chaumet a lancé en 2006 une collection intitulée "Attrape-moi ... si tu m'aimes", qui se décline du charm's à la parure haute joaillerie. Très sincèrement, au départ, je n'ai pas été receptive à cette collection, à l'idée d'avoir des toiles d'araignées autour du cou ou une araignée à mon doigt, brrr, j'en frissonne. Mais il faut la voir en vraie, cette collection. Elle exprime parfaitement tout le raffinement et l'élégance de la maison Chaumet. Qui ne tomberait pas dans ces toiles taillées de diamants et pierres de couleurs? Depuis, la créatrice danoise Malène Birger a décliné l'araignée en broche de strass rouges, et on peut voir des bijoux araignées (bracelet et boucles d'oreilles) dans le clip de la chanteuse de r&b français, "Oublie-moi" de Shym (Voir les photos ci-dessus). Kirsten Dunst, t'aurais pu y penser aux bijoux araignées?

lundi 12 novembre 2007

Un week-end en Italie: Contro Moda et fashion ballades

Petit week-end en Italie, entre l'Emilie et la Toscane, beaucoup de soleil, des Speedy à tout va (J'en voyais une vingtaine par jour à Bologne, où Vuitton était omniprésent, entre les sacs Guess et quelques Kelly. Mais où sont passés les Prada-Gucci-Fendi?), Moncler omniprésent (quand je vivais à Bologne, en ... 2000, Woolrich avait les faveurs des italiens tandis que Moncler n'apparaissait que sur les happy fashion few), pasta buona, gelati da morire, l'Italie est toujours l'occasion d'une piqûre de rappel sur ce qu'est vraiment la Dolce Vita.

Le palazzo Strozzi ancré en plein quartier fashion-chic de Florence présente l'exposition Contro Moda à Florence, la mode contemporaine de la collection permanente du Los Angeles County Museum of Art (LACMA), exposition dédiée à la mémoire de Gianfranco Ferré. 200 pièces spectaculaires, organisées en 4 sections, la construction, la forme, les matériaux et le concept, nous offrent une vision de la mode d'un point de vue artistique et technique. A noter, de nombreuses pièces de Comme de Garçons, Jean-Paul Gaultier et Martin Margiela remarquables, mais aussi des robes vintage de Christian Dior, Madame Grès, Gilbert Adrian, Jean Dessès, James Galanos, et une spendide robe du soir marron de Charles James de 1951. Je regrette toutefois les écrans sur lesquels apparaissent les infos sur chaque modèle, les textes défilent trop vite et si vous avez loupé le nom du créateur (les plus contemporains sont tout de même très facilement identifiables), il faut attendre que les 4 pages défilent pour revoir le nom du créateur et du modèle, tout cela manque de spontanéité.

Mais Florence est aussi la ville de la maroquinerie, de la chaussure (Museo Salvatore Ferragamo), et du bijoux, avec comme point d'orgue le Ponte Vecchio et ses bijouteries, dont les vitrines affichent les dernières collections des joailliers italiens, Damiani, Roberto Coin, Chimento, à coté de vitrines de bijoux vintage, Mauboussin, Boucheron ou encore Buccelatti. C'est beau, ça fait du bien.

Des brèves fashion

La maison Roger Vivier présentait vendredi dernier à la Villa Mozart de Milan sa prochaine collection printemps-été 2008: des chaussures, bien évidemment, mais aussi des sacs, des lunettes et des bijoux. La marque a aussi annoncé prochainement la création d'une ligne de montres.

Mango au masculin: He by Mng sera la première ligne masculine casualwear de la chaîne ibérique Mango, lancée au printemps 2008. Je ne raffole pas de Zara pour Homme, alors Mango, à voir.

Marcel Marongiu chez Guy Laroche: Chouette, Marcel Marongiu était un de mes chouchous dans les 90's. Je ne sais même plus à quoi ça ressemble du Guy Laroche, alors j'ai hâte de voir la première collection by Marongiu.

vendredi 9 novembre 2007

Bon week-end à tous


Petit week-end in love family, so no post d'ici lundi. Bonnes vitrines, bon shopping et de bonnes soirées à tous.

jeudi 8 novembre 2007

L'art de l'accumulation

L'accumulation est un thème récurrent dans la publicité. Et ne sommes-nous pas en ce moment dans une période de "trop"? Trop d'infos, trop de photos, trop de sollicitations qui exacerbent notre fièvre shoppeuse et font naître des collectionnites aiguës de chaussures, sacs ou autres. Dans la dernière pub Prada, pour la collection croisière 2008 (voir un mini post précédent sur les collections "croisière"), on peut y voir le mannequin Sasha Pivarova entourée de travel bags, justement pour voyager et prendre "le soleil en hiver". L'image qui présente une jeune fille entourée de bottes est extraite de la série "How I met your mother" (je n'en ai pas encore parlé, une série hilarante de la chaine CBS, diffusée sur Canal +), le personnage Lily (Alyson Hannigan, ex-Buffy et American Pie) est actuellement dans une phase de shopping boulimie. Bien évidemment, les marques apparaissent dans la série, et dans un épisode récent, on pouvait admirer l'un des derniers sacs Yves Saint Laurent, le Tribute noir façon croco (photo ci-dessous), déjà vu au bras de nombreuses célébrités. Perso, j'adore le crocodile style.