lundi 10 décembre 2007

Un week-end aux Transmusicales

Ces derniers week-end ont plutôt été musicaux pour moi. Entre le concert de Zebramix, soirée boum régressive irrésistible, puis la chanteuse portugaise Dulce Pontes dont la voie unique donne des frissons et les interprétations africano-asiatiques rappellent la chanteuse de jazz Maria João (pas du tout connue en France, quel dommage, une référence en Allemagne), et finalement ce week-end, à Rennes, pour les Transmusicales, une bonne piqûre de musique electro et rock electro (peu de coup de coeur cette année, mais bien aimé les The Whip - la chanson Trash j'adore, le concert d'Etienne de Crécy - dont vous trouverez une mini-vidéo ci dessous, qui le montre dans un cube tel l'Académie des neuf, super effet en live - et de Calvin Harris), dont on ne ressort jamais sans un bon rhûme, mais avec la tête pleine de musique et une incroyable envie de dancefloor.

video

Le festival des Trans est aussi l'occasion d'une balade à Rennes, entre les crêperies typiques (La Pommeraie, 16, Rue Baudrairie, déco recup très sympa et pas cher), les musées (La criée, espace d'art contemporain, qui présentait une expo de l'artiste écossais Roderick Buchanan - vidéo et photos) et l'expo Donuts au Delkographik, studio-boutique de design graphique à l'acceuil très sympathique, qui offrait des oeuvres sur le thème du donuts, des boules à facettes donuts, un monstre-donuts, un coussin donuts et autres photos et tableaux. Bref, j'en suis sortie avec une toile Jesus love Donuts. Si vous passez par Rennes allez-y. Je me suis aussi surprise à vouloir essayer des baskets. Des baskets moi??? Je hais les baskets comme je deteste les jeans. Mais à Rennes, je suis tombée sur plusieurs boutiques de baskets très créa, très originales, dont Scott Premium (22, Rue Le Bastard), où les baskets étaient colorées, dorées, argentées, pailletés, pied-de-coquées, prince-de-gallées, étoilées, j'ai failli craquer, mais non, non, non, je n'achèterai pas de baskets (enfin, pas tout de suite). En tout cas, ça fait du bien un week-end en Bretagne, c'est vivifiant.

Aucun commentaire: